Spécialiste en sauvegarde environnementale et sociale, NO-3, 364 jours, Bamako, Mali

This opening expired 12 hours ago.

UNICEF - United Nations Children's Fund

Open positions at UNICEF
Logo of UNICEF

Application deadline 12 hours ago: Friday 3 Feb 2023 at 23:55 UTC

Open application form

Contract

This is a NO-3 contract. This kind of contract is known as National Professional Officers. It is normally only for nationals. It's a staff contract. More about NO-3 contracts.

L’UNICEF travaille dans certains des endroits les plus difficiles du monde, pour atteindre les enfants les plus défavorisés du monde. Pour leur sauver la vie. Pour défendre leurs droits. Pour les aider à réaliser leur potentiel.

Dans 190 pays et territoires, nous travaillons pour chaque enfant, partout, chaque jour, pour construire un monde meilleur pour tous.

Et nous n'abandonnons jamais.

Pour chaque enfant, une chance

L'UNICEF au Mali travaille avec ses partenaires pour atteindre les cinq objectifs suivants :

(1) Chaque enfant survit et s'épanouit : s'assurer que tous les enfants et adolescents sont en bonne santé, bien portants et réalisent leur plein potentiel ;

(2) Chaque enfant apprend : fournir une éducation précoce, de qualité et inclusive à chaque fille et chaque garçon au Mali, afin qu'ils puissent réaliser leur plein potentiel ;

(3) Chaque enfant est protégé de la violence et de l'exploitation : améliorer les politiques et les services qui protègent les enfants et faire du Mali un endroit sûr pour tous les enfants ;

(4) Chaque enfant vit dans un environnement sûr et propre : protéger chaque enfant de l'exploitation, de la violence et de la maltraitance et lui donner accès à l'eau potable, à l'assainissement et à l'hygiène ;

(5) Chaque enfant a une chance équitable dans la vie : promouvoir l'investissement dans les enfants par des politiques efficaces et des programmes de protection sociale inclusifs.

Ces objectifs couvrent le cycle de vie complet de l'enfant, de la naissance à l'adolescence, en passant par la petite enfance et l'enfance.

L'UNICEF au Mali travaille à la fois en amont, en fournissant un soutien politique et une assistance technique au gouvernement du Mali dans ses efforts pour créer un environnement favorable aux droits de l'enfant, et en aval pour soutenir des programmes et des interventions visant à renforcer les services sociaux pour les enfants les plus vulnérables.

Pour en savoir plus sur notre travail au Mali, veuillez consulter notre site Internet : https://www.unicef.org/mali/en

Contexte stratégique

Au niveau global, L'UNICEF s'est engagé à assurer les conditions d'un environnement propre et sûr pour les enfants par le biais de programmes et de projets. Le changement climatique, la dégradation de l'environnement, les conflits et les déplacements sont quelques-unes des plus grandes menaces qui pèsent sur les enfants du monde et qui risquent de compromettre une grande partie des progrès réalisés en matière de survie et de développement de l'enfant.

Les normes environnementales et sociales sont la ligne de mire de l'UNICEF et la démonstration de ses engagements à comprendre, gérer et communiquer les impacts de ses interventions sur des questions telles que le changement climatique, la gestion des ressources naturelles, les droits de l'homme, l'élimination du travail des enfants et l'inclusion des femmes.

Comment pouvez-vous faire la différence ?

Le/la spécialiste de la sauvegarde environnementale et sociale travaillera sous la supervision du chef de section « politiques sociales » en étroite collaboration avec le chef de section « Eau hygiène et assainissement » et toutes les autres expertises internes pertinentes afin de mettre en œuvre les exigences du CGES pertinents pour la composante 3 du PAFEEM et d’autres projets similaires conformément aux normes environnementales et sociales (NES) de la Banque Mondiale.

PRINCIPALES TÂCHES ET RESPONSABILITÉS

Dans les limites des pouvoirs qui lui sont délégués et dans le cadre de la structure organisationnelle donnée, le titulaire peut se voir confier les responsabilités principales, partagées ou contributives pour l'ensemble ou une partie des domaines suivants des principales fonctions et des résultats finaux clés.

1) Identification et évaluation des risques environnementaux et sociaux :

    • Identifier et évaluer les risques (cela comprendra sans s’y limiter aux PSEA, aux violences sexuelles, l’impact des changements climatiques et les catastrophes naturelles, les questions de genre et de pouvoir de genre, la sécurité, les discriminations sociales, l’exclusion sociale, le déplacement forcé etc.) ;
    • S’assurer que toutes les sources potentielles de perturbation dans la mise en œuvre des activités de la sous composante ainsi que les risques de conflits avec les populations ou autres acteurs présents sur le terrain, sont identifiées de façon anticipée et une stratégie de résolution définie et mise en œuvre à temps ;
    • Réaliser le screening, la classification, les Notices d'impacts environnemental et social

2) Elaboration de mesures d'atténuation :

    • Sur la base du CGES global du projet PAFEEM, identifier des mesures et activités matérielles à mettre en place pour gérer les risques et impacts environnementaux et sociaux, ainsi que les instruments d'étude des questions environnementales et sociales et un calendrier de mise en œuvre.
    • Mettre en place un tableau de bord de suivi environnemental et social des activités et apprécier la performance de gestion environnementale et sociale.
    • Produire le rapport de suivi environnemental et social tous les trois mois pendant toute la durée du projet
    • Elaborer les rapports périodiques de la gestion environnementale et sociale et la performance environnementale et sociale du Projet
    • Accompagner la validation, la finalisation et la mise en œuvre des recommandations issues des enquêtes socio-économiques et de toutes autres études réalisées dans le cadre des activités de sauvegarde environnementale et sociale

3) Mécanismes de rétro-information et de réclamation sur les questions environnementales et sociales :

    • Mettre en place des mécanismes de responsabilisation des communautés dans une perspective de redevabilité en s’assurant de leur droit élémentaire à :
    • Participer aux décisions qui affectent leur existence ;
    • Recevoir les informations dont ils ont besoin pour prendre des décisions éclairées ;
    • Être entendus s’ils estiment que l’aide qu’ils reçoivent n’est pas adaptée ou entraîne des conséquences indésirables ; et
    • Être informés des actions de l’UNICEF et d’autres intervenants comme les des organisations non-gouvernementales partenaires dans leur communauté.
    • Mettre en place des mécanismes adéquats de plaintes pour recueillir les préoccupations et les adresser dans les meilleurs délais et avec des standards de qualité acceptables au regard des normes convenues
    • Mettre en place des dispositifs de suivi qui permettent de traquer de façon objective l’implication des communautés d’un statut de simple « information » vers un « contrôle total » en passant successivement par la « consultation », le « conseil », le « partenariat » et la « délégation »
    • Assurer la supervision et le suivi des activités d’accompagnement social incluant la conception et la mise en œuvre de stratégies de facilitation sociale et d’appropriation des activités par les différentes parties prenantes
    • Centraliser la communication sociale et procéder au traitement des différentes préoccupations soulevées par les acteurs impliqués ;

4) Elaboration et mise en œuvre de plans de gestion des risques environnementaux et sociaux :

    • Préparer et mettre en place le système de gestion environnementale et sociale y compris le Plan de Gestion de la Main d’œuvre (PGMO) et le Plan d’Action de Sauvegarde (PAS)
    • Elaborer un rapport de suivi environnemental et social, ainsi qu'un rapport sur la mise en œuvre du mécanisme de gestion des plaintes, avec une attention particulière aux plaintes non résolues (et plus particulièrement aux plaintes concernant l'exploitation sexuelle), à soumettre dans le cadre des rapports d'avancement réguliers.
    • S’assurer que les obligations et les exigences reflétées dans les instruments de sauvegarde environnementaux et sociaux pertinents développés par le gouvernement conformément à ses obligations envers le Cadre environnemental et social approuvé par la Banque mondiale, ainsi que les exigences environnementales et sociales de l'UNICEF, sont reflétées dans chaque arrangement contractuel.
    • Evaluer de manière continue, les mesures de sauvegarde en vue d’en proposer des actions correctives, si nécessaire ;
    • Effectuer le suivi environnemental et social des activités et opérer les ajustements nécessaires au besoin ;

5) Renforcement des capacités :

    • Organiser des ateliers d’information et de renforcement des capacités sur l’évaluation environnementale et sociale auprès des partenaires et personnes concernés ;
    • Participer à la formation des parties prenantes sur les questions de sauvegarde environnementale et sociale ;
    • Sensibiliser les décideurs et les responsables techniques sur la nécessité de la prise en compte des questions environnementales et sociales dans le design et la mise en œuvre des activités ;
    • Assurer l’archivage des documents de sauvegarde environnementale et sociale et la gestion des informations et des consultations du public ;
    • Assurer la supervision et le suivi des activités d’accompagnement social incluant la conception et la mise en œuvre de stratégies de facilitation sociale et d’appropriation des activités par les différentes parties prenantes ;
    • Coordonner, suivre et documenter la mise en œuvre du mécanisme de gestion des plaintes et des doléances du projet

6) Coordination :

    • Être le point focal pour toutes les questions environnementales et sociales
    • Mettre en place un dispositif de dialogue permanent et constructif avec les principales parties prenantes sur les questions environnementales et sociales
    • Coordonner, suivre et documenter la mise en œuvre du mécanisme de gestion des plaintes et des doléances

Pour vous être un champion pour chaque enfant, vous aurez...

QUALIFICATIONS MINIMUM

Être titulaire d’un diplôme universitaire de Master (BAC +5) en Sciences de l’Environnement, géographie, gestion des écosystèmes ou autres diplômes similaires avec au moins 5 ans d’expérience.

Ou un diplôme universitaire de niveau Licence (BAC+3) dans les mêmes domaines avec au moins 7 ans d’expérience.

EXPERIENCE PROFESSIONNELLE

  • Avoir une expérience dans le suivi environnemental et social de projets de développement financés par la Banque mondiale ;
  • Avoir pris part à une formation ayant abouti à l’obtention d’une attestation de formation ou de participation sur le Cadre de Gestion Environnemental et Social (CGES) de la Banque mondiale ;
  • Justifier d’une expérience d’élaboration d’un instrument environnemental pour un projet financé par la Banque mondiale sur lequel s’applique le nouveau CGES;
  • Avoir une expérience d’au moins cinq (5) ans dans la préparation et/ou la gestion de la mise en œuvre des EIES, PGES, de projets/programmes financés par la Banque Mondiale ;
  • Disposer d’une bonne connaissance du contexte général et une bonne maîtrise des politiques de la sauvegarde environnementale et sociale de la Banque Mondiale ;
  • Avoir une bonne connaissance du contexte juridique et institutionnel de l’évaluation environnementale et sociale au Mali.
  • Avoir une bonne maîtrise de l’outil informatique ;
  • Être apte à travailler sous pression et sans réserve ;
  • Avoir le sens de l’organisation et du travail en équipe ;
  • Avoir une bonne intégrité professionnelle.

LANGUES

La maîtrise du français est requise. La connaissance de l'anglais ou d'une autre langue officielle des Nations unies (arabe, chinois, espagnol ou russe) ou d'une langue locale est un atout.

Pour chaque enfant, vous démontrez...

LES VALEURS ET LES COMPÉTENCES l’UNICEF :

Valeurs fondamentales :

  • Bienveillance
  • Respect
  • Intégrité
  • Confiance
  • Redevabilité

Compétences fondamentales

  • Démontrer une conscience de soi et une conscience éthique (1)
  • Travailler en collaboration avec les autres (2)
  • Établir et maintenir des partenariats (2)
  • Innover et accepter le changement (2)
  • Réfléchir et agir de manière stratégique (2)
  • S'efforcer d'obtenir des résultats significatifs (2)

Compétences fonctionnelles :

  • Communication [II]
  • Analyse [II]
  • Relation et mise en réseau [II]
  • Décider et initier une action [II]
  • Persuader et influencer [II].
  • Diriger et superviser [II]

Au cours du processus de recrutement, nous testons les candidats en suivant le cadre de compétences. Familiarisez-vous avec notre cadre de compétences et ses différents niveaux : cadre de compétences ici.

Remarques :

L’UNICEF est là pour servir les enfants les plus défavorisés du monde et notre main-d’œuvre mondiale doit refléter la diversité de ces enfants. La famille de l’UNICEF s’engage à inclure tout le monde, indépendamment de leur race/origine ethnique, âge, handicap, identité de genre, orientation sexuelle, religion, nationalité, milieu socio-économique ou toute autre caractéristique personnelle.

Nous offrons un large éventail d’avantages à notre personnel, y compris des congés parentaux payés, des pauses d’allaitement et des aménagements raisonnables pour les personnes handicapées. L’UNICEF encourage vivement le recours à des formules souples de travail.

L’engagement actif de l’UNICEF en faveur de la diversité et de l’inclusion est essentiel pour obtenir les meilleurs résultats pour les enfants. Pour ce poste, les personnes éligibles et qualifiées sont encouragées à postuler.

Noter que seuls les candidats présélectionnés seront contactés et passeront à l’étape suivante du processus de sélection.

L’UNICEF applique la politique de tolérance zéro à l’égard de toute conduite jugée incompatible avec son mandat et avec les normes de conduite des fonctionnaires des Nations Unies, notamment l’abus ou l’exploitation sexuels, le harcèlement sexuel, l’abus d’autorité et la discrimination.

L'UNICEF s'engage à promouvoir la protection et la sauvegarde de tous les enfants. Tout candidat considéré pour un recrutement fera l’objet d’une vérification rigoureuse des références et des antécédents et devra adhérer à ces normes et principes.

La vérification des antécédents comprendra la vérification des diplômes universitaires et de l’historique de carrière. Les candidats sélectionnés peuvent être tenus de fournir des informations supplémentaires pour effectuer cette vérification.

Les fonctionnaires qui sont considérés pour un emploi à l’UNICEF sont normalement tenus de démissionner de leur poste gouvernemental avant d’accepter un contrat à l’UNICEF.

Les contrats de l’UNICEF sont soumis à une autorisation médicale. La délivrance d’un visa par le pays hôte du lieu d’affectation, qui sera facilitée par l’UNICEF, est requise pour les postes de propriété intellectuelle. Les rendez-vous sont également soumis à des exigences de vaccination (vaccination), y compris contre le SARS-CoV-2 (Covid).

L’UNICEF se réserve le droit de retirer une offre de nomination, sans compensation, si un visa ou une autorisation médicale n’est pas obtenu, ou si les exigences nécessaires en matière de vaccination ne sont pas remplies, dans un délai raisonnable et pour quelque raison que ce soit.

Added 13 days ago - Updated 14 hours ago - Source: unicef.org