Immunization Officer, NOB TA 364 jours, Kayes Mali ( Open for Malian Candidates Only )

This opening expired 2 years ago.

UNICEF - United Nations Children's Fund

Open positions at UNICEF
Logo of UNICEF

Application deadline 2 years ago: Wednesday 7 Oct 2020 at 23:55 UTC

Open application form

Contract

This is a NO-2 contract. This kind of contract is known as National Professional Officers. It is normally only for nationals. It's a staff contract. More about NO-2 contracts.

I. Contexte

Après une première analyse faite devant la persistance de la stagnation de la couverture vaccinale, 11 districts ont été sélectionnés comme prioritaires sur base des critères suivants : i) nombre élevé d’enfants non-vaccines ; ii) taux d’abandon Penta1/Penta3 élevé. Il s’agit des districts des régions de Kayes (Bafoulabe, Diéma, Kéniéba, Kita), Sikasso (Bougouni, Koutiala, Yorosso), Ségou (Macina, Niono), Bamako (Commune1 et Commune 6). Après une année de mise en œuvre et for des acquis, 12 autres districts ont été sélectionnés suivant les mêmes critères. Des ateliers d’analyse des goulots d’étranglement a l’accès et l’utilisation des services de vaccination ont été tenus dans 21 districts et ont abouti au développement des plans d’amélioration du PEV basés sur l’approche ACE/Equite. Et pour soutenir leur mise en œuvre, une assistance technique a été mise en place dans les bureaux de zone UNICEF de Kayes, Mopti et Sikasso pour appuyer les Directions Régionales de la Sante. L’appui de ces assistants techniques a permis :

- L’amélioration de la planification par l’optimisation des séances de vaccination ; ce qui a permis d’accroitre l'accès et l'utilisation équitable des services de vaccination qui répondent aux besoins des communautés.

- Le renforcement de capacités des ressources humaines de acteurs des districts dans la vaccination qui a pallié l’insuffisance qualitative.

- Le suivi régulier des stocks de vaccins et d’intrants qui a permis d’améliorer leur disponibilité des intrants de vaccination dans les formations sanitaires

- Une meilleure maitrise de la situation des équipements de chaine de froid qui a permis de garantir la qualité des vaccins aux points de prestation.

- La mise en place des cadres d’engagement et de redevabilité entre l’administration à travers les préfets et les maires, les présidents des ASACO, les représentantes des Femmes et/ou des jeunes, autres représentants des communautés et les services de santé, - La mise en place des plateformes communautaires rurales et urbaines afin de promouvoir la demande et l’utilisation des services de vaccination à travers les visites à domicile et causeries éducatives au sein des regroupements féminins et la recherche active des enfants non ou incomplètement vaccines et leur orientation vers les services de vaccination.

- La collecte et partage hebdomadaire de la situation épidémiologique sur les maladies évitables par la vaccination de leur zone de responsabilité.

Au cours de l’évaluation conjointe de juillet 2019 qui a porté sur les résultats du 2eme semestre 2018 et le 1er semestre 2019, la pertinence de la poursuite de l’assistance technique décentralisée a été reconnue. Voilà pourquoi Gavi a consenti de financer de nouveau cette assistance technique pour permettre à l’UNICEF de poursuivre l’accompagnement des DS prioritaires par la mise à disposition de ressources humaines au niveau décentralisé.

Les présents TDRs s’inscrivent dans la cadre de recrutement des 3 Assistants techniques (Immunization Officer) pour renforcer la mise en œuvre de l’approche ACD/équité développée dans les plans d’action des 23 districts prioritaires des régions de Kayes, Mopti, Ségou et Sikasso

II- Objectifs

Sous la supervision du Health specialist des bureaux Unicef Kayes, Sikasso et Mopti, les staffs ont pour objectif d’appuyer la coordination et le suivi de la mise en œuvre des plans d’action PEV des districts prioritaires des régions de Kayes (Bafoulabe, Diéma, Kéniéba, Kita, Kayes et Nioro) ; Sikasso (Koutiala, Bougouni, Yorosso, Sikasso et Kolondieba) ; de Ségou (Macina, Niono, Baroueli, Markala et Ségou) et de Mopti (Djenne et Mopti)

Plus spécifiquement, ils auront pour taches :

- Participer à la mise à jour annuelle des micro plans des districts prioritaires et à la sélection/reconduite des interventions pro-équité à mettre en œuvre dans lesdits districts,

- Appuyer l’établissement et le suivi selon une approche participative avec les partenaires des DS prioritaires des regions de Kayes, Sikasso, Ségou et Mopti, d’un chronogramme annuel des activités des PA equité/PTR et convenir qu’ils soumettent par trimestre les requêtes de financement des activités.

- Appuyer la planification, la mise en œuvre et le rapportage de la stratégie urbaine dans les grandes villes des régions de Kayes, Sikasso, Ségou et Mopti ;

- Apporter un appui technique à l’élaboration/mise à jour de la cartographie sociale des intervenants en vaccination aussi bien au niveau des districts prioritaires qu’au niveau des aires de sante ;

- Participer d’une part à la mise en place, au suivi du fonctionnement et au rapportage des activités des plateformes communautaires de soutien à la vaccination et d’autre part veiller sur la tenue régulière des réunions de suivi du cadre de redevabilité dans les districts prioritaires des régions de Kayes, Sikasso, Ségou et Mopti.

- Apporter un appui technique à la programmation/mise en œuvre et le rapportage des stratégies avancées et stratégies mobiles de vaccination

- Participer à l’élaboration des plans de supervision formative ciblés de la région vers les DS, basés sur une analyse des forces et faiblesses du programme.

- Impulser au sein des équipes régionales, l’analyse mensuelle des résultats de couverture vaccinale des DS, y compris la triangulation entre les enfants vaccines et les quantités de vaccins utilises, assorties de points d’actions pour améliorer les insuffisances.

- Suivre la situation mensuelle des stocks de vaccins par DS et par chaque antigène et appuyer l’élaboration du rapport mensuel du SMT régional.

- Faire le point de façon hebdomadaire sur la situation épidémiologique des Maladies Evitables par la vaccination des régions en vue d’alerter et d’anticiper la participation aux réponses éventuelles.

- Apporter un appui technique à l’analyse/validation des données du DIHS2 et à la préparation des présentations lors de sessions de revues trimestrielles des données du PEV et établissement du bulletin trimestriel du PEV.

- Contribuer à la mise en place d’un cadre de suivi et de monitorage des interventions orientées vers les communautés difficiles d’accès.

- Participer à l’analyse de la situation sécuritaire et identifier des stratégies (couloirs) pour atteindre les cibles de la vaccination.

- Apporter un appui technique à l’élaboration de la cartographie sociale des intervenants potentiels en vaccination dans les zones de conflit aussi bien au niveau des districts prioritaires qu’au niveau des aires de sante ;

- Assurer la coordination des ONG intervenant dans la vaccination dans les zones de conflit (centre et nord) ;

- Apporter un appui technique à l’élaboration des microplans et cadres logiques des ONG intervenant dans les zones de conflitFaire le suivi semestriel des tableaux de bord et des goulots d’étranglements du système de vaccination des districts

- Faire le suivi semestriel des tableaux de bord et des goulots d’étranglements du système de vaccination des districts prioritaires lors des ateliers d’évaluation à mi-parcours des microplans.

Dans les 02 DS prioritaires de la région de Mopti, situes en zone d’insécurité, le Staff aura en plus les taches suivantes Apporter un appui technique à la programmation des stratégies de vaccination en situation de conflit (Intensification périodique des activités de vaccination de routine ou PIRI, campagnes de vaccination ou SIA,).

III- Résultats Attendus

- Micros plans PEV annuellement mis à jour sont disponibles dans 100% des 18 districts sanitaires prioritaires des régions de Kayes (06), Sikasso (05), Ségou (05) et Mopti (02) et dans au moins 80% de centres de santé de ces districts ;

- 100% des microplans de district indiquent les populations difficiles d’accès et indiquent comment les atteindre.

- Un système de monitorage régulier des enfants vivant dans les communautés difficiles d’accès existe et les résultats sont disponibles.

- Au moins 80% des séances de vaccination planifiées en SA et éventuellement EM sont réalisées et au moins 80% des enfants attendus sont atteints.

- Au moins 80% des centres de sante disposent de plateformes communautaires de soutien fonctionnels pour la vaccination ; les rapports mensuels d’activités sont disponibles pour au moins 80% des plateformes fonctionnels.

- Au moins 95% de CV en Penta3 et moins de 10% de taux d’abandon Penta1/Penta3 sont atteints par 100% des DS prioritaires des régions de Kayes, Sikasso, Ségou, et Mopti.

- Au moins deux membres du personnel dans les centres de santé des districts prioritaires sont formés sur l’approche atteindre chaque communauté/chaque enfant

- 100% des microplans de district indiquent les populations difficiles d’accès et indiquent comment les atteindre.

- Un système de monitorage régulier des enfants vivant dans les communautés difficiles d’accès existe et les résultats sont disponibles.

- Au moins 80% des séances de vaccination planifiées en SA et éventuellement EM sont réalisées et au moins 80% des enfants attendus sont atteints.

- Au moins 80% des centres de sante disposent de plateformes communautaires de soutien fonctionnels pour la vaccination ; les rapports mensuels d’activités sont disponibles pour au moins 80% des plateformes fonctionnels.

- Au moins 95% de CV en Penta3 et moins de 10% de taux d’abandon Penta1/Penta3 sont atteints par 100% des DS prioritaires des régions de Kayes, Sikasso, Ségou, et Mopti.

- Au moins deux membres du personnel dans les centres de santé des districts prioritaires sont formés sur l’approche atteindre chaque communauté/chaque enfant

- Les tableaux de bords et les goulots d’étranglement du système de vaccination des districts prioritaires sont monitorés chaque semestre au cours des ateliers d’évaluation des plans d’action/mise à jour.

- Au moins 10 rapports d’analyse mensuelle des résultats de couverture vaccinale des DS assorties de points d’actions pour améliorer les insuffisances sont transmis.

- Au moins trois rapports de supervision formative des 18 DS prioritaires par le niveau régional, avec un retour documente sont disponibles.

- 100% des districts prioritaires et de centres de santé effectuent au moins une réunion par trimestre au cours de laquelle la vaccination et d'autres services de soins de santé primaires sont discutés avec les dirigeants des organisations communautaires, des autorités locales et des chefs religieux.

IV-Qualification et Compétences requises

- Un diplôme de Docteur en Médecine requis ; Master en santé publique (Master 2) souhaité

- Au moins 2 années d´expérience pertinente dans le domaine de gestion des programmes de vaccination ou de sante publique ;

- Bonne connaissance de la stratégie ACD/Equité et modalité de sa mise en œuvre

- Bonne expérience en formation des agents de santé en gestion du PEV (planification, logistique, communication et immunisation en pratique)

- Bonne connaissance des stratégies C4D pour le PEV de routine

- Maitrise du Français et connaissance de travail de l’Anglais requises. Connaissance d’au moins une langue locale du lieu d’affectation requise.

Compétences clefs :

Valeurs

  • Bienveillance
  • Respect
  • Intégrité
  • Confiance
  • Responsabilité

Compétences essentielles

  • Communication (II)
  • Travailler avec les gens (II)
  • Recherche de résultats (II)

Compétences fonctionnelles

  • Expertise technique [II]
  • Influence [I]
  • Gestion des ressources [II]
  • Analyse (I)
  • Planification, établissement de normes et suivi des travaux [II

V. CONDITIONS DE TRAVAIL

Travaillant dans les locaux de l’UNICEF, le Staff sera doté de tous les outils de travail que l’UNICEF met à la disposition de son personnel (ordinateur, bureau, moyens de déplacement lors de missions, …). Il / elle sera soumis(e) aux exigences de sécurité en vigueur à l’UNICEF et dans le SNU et devra être à jour sur les cours de sécurité.

Les staffs seront basé(e)s dans les bureaux de zone UNICEF (1 a Kayes, 1 a Sikasso et 1 a Mopti) avec des descentes régulières sur terrain pour le suivi de la mise en œuvre de l'approche ACD/ équité en immunisation

Added 2 years ago - Updated 9 months ago - Source: unicef.org