Spécialiste Sauvegarde Environnementale et Sociale "Republication, à la suite d’un problème technique"

This opening expired 7 months ago.

UNDP - United Nations Development Programme

Open positions at UNDP
Logo of UNDP

Application deadline 7 months ago: Sunday 3 Jul 2022 at 00:00 UTC

Open application form

Contract

This is a UNV International Specialist contract. This kind of contract is known as International UN Volunteer. It is normally internationally recruited only. More about UNV International Specialist contracts.

Le Mali est un pays sahélien, et structurellement vulnérable aux effets néfastes des changements climatique. Les deux tiers du pays sont désertiques. Sa population est estimée à 20.537.000 d’habitants selon les projections de la Direction Nationale de la Population (DNP). L’économie est fortement dépendante du secteur primaire : l’agriculture, l’élevage, la pêche et la sylviculture occupant 68.0% de la population active. Ce secteur est lui-même tributaire de facteurs exogènes, principalement d’ordre climatique, telles les sécheresses récurrentes, les inondations, l'irrégularité des pluies et la répartition irrégulière de pluies dans l'espace, les fortes températures et de forts vents. La situation institutionnelle, politique et sécuritaire instable depuis 2012 combinée aux effets néfastes des aléas climatiques principalement dans les régions du Nord et du centre du pays continuent d’impacter négativement les conditions de vie des ménages dans le pays avec son corollaire de personnes déplacées, de destruction des moyens de subsistance et de dislocation du tissu social. Sous la supervision directe du Head of PMSU, le/la Spécialiste de Programme, mènera les activités dans le domaine des standards de Sauvegarde Environnementales et Sociales (SES). Son rôle principal est d’assurer l’intégration des SES concernant l’ensemble des projets du Bureau Pays dans le cadre de la formulation et la gestion des projets, y compris le suivi-évaluation de la mise en œuvre des projets. Le/la Spécialiste de Programme assure une cohérence avec les priorités de l’UNSDCF, du Plan stratégique du PNUD, du Document de Programme Pays (CPD) et des priorités émergentes sur le développement durable. Le/la Spécialiste de Programme travaille en étroite collaboration avec les clusters du Programme, les Opérations, les Chargé.es de Programme des autres agences et des Partenaires Techniques et Financiers (PTFs) ainsi que les Partenaires nationaux afin de faciliter l’intégration des SES dans la mise en œuvre des projets et d’exploiter les synergies avec les initiatives du gouvernement et des PTFs en matière de normes sociales et environnementales.

Le spécialiste du programme sera responsable de la supervision de premier niveau (du portefeuille susmentionné), du renforcement des capacités et de la gestion des connaissances afin de renforcer la mise en œuvre du SES dans l'ensemble du portefeuille du bureau,. Les objectifs de Social and Environmental Standards (SES) sont les suivants - Renforcer les résultats sociaux et environnementaux des programmes et projets - Éviter les impacts négatifs sur les personnes et l'environnement - Minimiser, atténuer et gérer les impacts négatifs lorsqu'il n'est pas possible de les éviter. - Renforcer les capacités du PNUD et de ses partenaires à gérer les risques sociaux et environnementaux. - Garantir un engagement complet et efficace des parties prenantes, notamment par le biais d'un mécanisme permettant de répondre aux plaintes des personnes affectées par le projet. Le point de départ pour garantir l'application de ces normes est la procédure d'examen social et environnemental Social and Environmental Screening Procedure (SESP) (SESP) du PNUD, qui est obligatoire pour les projets. Les objectifs de la SESP sont les suivants (a) intégrer les principes primordiaux du SES (droits de l'homme, égalité des sexes et durabilité environnementale) ; (b) identifier les risques sociaux et environnementaux potentiels et leur importance ; (c) déterminer la catégorie de risque SES du projet ; et (d) déterminer le niveau d'évaluation et de gestion requis pour traiter les risques et impacts sociaux et environnementaux potentiels. Toutes les orientations sur les normes sociales et environnementales du PNUD peuvent être trouvées dans la boîte à outils SESSES Toolkit.

Results/expected outputs

  1. Supervision et assurance qualité des SES  Effectuer un examen de la qualité des premières versions des SESP (ou "pré-SESP") afin de garantir une identification et une catégorisation correctes des risques.  Conseiller l'équipe de conception du projet et/ou l'UGP sur les évaluations/plans de gestion sociaux et environnementaux nécessaires et sur l'expertise en matière de sauvegarde, y compris l'examen des TdR connexes.  Confirmer la validité de toute exemption du PESS.  Assurer la qualité des SESP finaux avant de les soumettre au PAC ou au Conseil du projet (pour les projets du Fonds vertical pour la nature, le climat et l'énergie, l'approbation se fera avant la soumission au siège de la "Safeguards Clearance").  Assurer la qualité des projets et de la documentation finale du SES pour les projets afin de s'assurer qu'ils répondent aux normes et aux exigences techniques (pour les projets du Fonds Vertical Nature, Climat et Energie, l'approbation se fera avant la soumission pour le "Safeguards Clearance" du siège).  Aider les équipes de projet à répondre aux examens de surveillance du SES du siège/de la base et aux conclusions pertinentes des audits/enquêtes/évaluations.  Identifier les risques pour lesquels un soutien technique supplémentaire peut être nécessaire par le biais du Réseau politique mondial, du Bureau régional ou de consultants externes  Veiller à l’intégration des mesures de gestion des risques dans la conception des projets (budget et plan de suivi) et entreprendre des missions de contrôle des sauvegardes, selon les besoins et les plans de suivi et d'évaluation des projets, etc.  Assurer la qualité des sections relatives aux sauvegardes des rapports d'avancement et des évaluations (  Suivre l'état d'avancement de la mise en oeuvre des éléments requis par le SES (ESIA, GRM, engagement des parties prenantes, divulgation, FPIC, etc.) pour les projets à risque élevé/substantiel et les autres projets prioritaires et s’assurer que ces risques sont suivis en accord avec le plan de gestion des risques  Analyser régulièrement les données disponibles sur la mise en oeuvre du SES dans l'ensemble du portefeuille afin d'identifier les risques émergents ou les projets à risque élevé/substantiel qui pourraient nécessiter une surveillance et un soutien supplémentaires et inclure les risques sociaux et environnementaux dans le Risk log du projet ;  Faire remonter les problèmes au deuxième niveau de supervision (RBA et l'équipe Nature, Climat, Énergie du BPPS, le cas échéant) et conseiller la direction du CO sur les risques de sauvegarde, si nécessaire.  Dans le cadre du rapportage de fin d’année (ROAR), renseigner les informations liées au SES et assurer l’évaluation au moins 1 fois par an lors de l’Assurance qualité (AQ) des projets
  2. Renforcement des capacités du SES  Réaliser une évaluation des capacités du CO pour identifier la qualité de base de la documentation du SES, les besoins en capacités, les risques prioritaires et les opportunités.  Développer et coordonner la mise en oeuvre d'un plan d'action pour renforcer la mise en oeuvre du SES dans l'ensemble du portefeuille susmentionné  S'assurer que le plan d'action SES du CO est aligné sur les plans de mise en oeuvre SES mondiaux/régionaux et y contribue.  Soutenir le développement régulier des capacités du SES, la sensibilisation, les formations et autres opportunités d'apprentissage pour l'équipe du CO et les partenaires de mise en oeuvre.  Préparer des matériaux et des produits de communication qui peuvent être utilisés pour communiquer le SES et le mécanisme de responsabilité du PNUD avec les partenaires et les personnes affectées par le projet.  Présenter le SES et le mécanisme de responsabilité lors des ateliers de lancement et soutenir l'intégration des experts en matière de sauvegarde au niveau du projet.  Effectuer une évaluation des capacités nationales/des garanties afin d'identifier les principales lacunes entre le SES et les conseils sur la façon dont ces lacunes devraient être abordées dans l'ensemble du portefeuille.  Examiner les capacités et les points d'entrée des mécanismes nationaux de recours en matière de griefs (GRM) liés au portefeuille du CO.
  3. Gestion des connaissances du SES  S'engager et se coordonner avec les experts du SES au siège (y compris la supervision de deuxième niveau assurée par l'équipe RBx et BPPS Nature, Climat, Énergie et le responsable de la politique du SES, le groupe Efficacité du BPPS) et dans les autres régions afin de garantir la cohérence de l'interprétation de la politique et de la supervision.  Documenter les leçons apprises, y compris les cas où les choses ont mal tourné ainsi que les bons modèles de mise en oeuvre du SES.  Partager les leçons apprises à travers le portefeuille et aussi avec les équipes régionales et mondiales pour faciliter l'apprentissage.  S'engager avec le spécialiste du genre du CO et/ou l'équipe focale sur le genre pour documenter et partager les leçons apprises et les bonnes pratiques relatives aux risques liés au genre, y compris l'analyse des questions de genre et d'inclusion sociale au niveau national et la manière dont elles peuvent être traitées dans l'ensemble du portefeuille.  Coordonner les échanges entre les experts en matière de sauvegarde au niveau des projets afin de faciliter l'apprentissage partagé, la cohérence dans l'ensemble du portefeuille et l'identification des possibilités de partager les coûts ou de combiner les efforts sur les risques auxquels sont confrontés plusieurs projets.  S'engager dans des réseaux et des partenariats de sauvegarde, y compris avec l'équipe de pays des Nations Unies, pour assurer l'apprentissage et l'échange sur les sauvegardes avec les partenaires et le rôle de leader du PNUD dans ce domaine.  Préparer un rapport annuel sur la mise en oeuvre du SES dans le bureau, en capturant les principaux enseignements tirés et les recommandations sur la façon de renforcer la mise en oeuvre du SES à l'avenir. IMPACTS DES RESULTATS Les résultats à fournir par le spécialiste de programme fourniront une capacité clé de gestion des risques et de conformité SES pour le bureau de pays, contribuant à garantir que le PNUD respecte son engagement à protéger les personnes et l'environnement dans l'ensemble de la programmation et à éviter les dommages involontaires. Les résultats faciliteront une nouvelle phase de mise en oeuvre du SES dans l'ensemble du programme de pays, en passant d'une approche cloisonnée et axée sur les projets à une approche programmatique qui garantit la supervision, l'alignement et l'apprentissage partagé. Les parties prenantes et les partenaires du PNUD exigent de plus en plus que nous démontrions la mise en oeuvre des sauvegardes, y compris comme condition de financement. En outre, cette capacité offre l'opportunité de renforcer l'offre du PNUD aux partenaires sur l'application des sauvegardes environnementales et sociales pour un développement tenant compte des risques. Par conséquent, les résultats fournis par le spécialiste de programme visent également à assurer un financement continu et à renforcer la réputation du PNUD en tant que leader dans la programmation du développement durable.

Professionnalisme Communication Travail d'équipe Planification et organisation Responsabilité Créativité Orientation client Engagement envers l'apprentissage continu Ouverture à la technologie

sauvegardes sociales et environnementales.

Compétences Organisationnel : - Fait preuve d'intégrité en modélisant les valeurs et les normes éthiques de l'ONU ; - Promeut la vision, la mission et les objectifs stratégiques du PNUD ; - Fait preuve de sensibilité et d'adaptabilité en matière de culture, de sexe, de religion, de race, de nationalité et d'âge ; et - Traite toutes les personnes de manière équitable, sans favoritisme. Fonctionnel/Technique : - Expertise démontrée dans le développement et l'assurance qualité des instruments de sauvegarde (par exemple, ESIA, ESMP, ESMF, IPP, GRM, RAP) ; - [peut mettre en évidence l'expertise particulière souhaitée en fonction des risques prioritaires du portefeuille de CO, par exemple les peuples autochtones]. - Compétences en matière de formation et de renforcement des capacités liées aux sauvegardes environnementales et sociales ; - Excellentes compétences en matière d'engagement des parties prenantes ; - Expérience de la mise en oeuvre de sauvegardes sociales et environnementales au niveau du projet et de la fourniture d'un soutien technique aux partenaires de mise en oeuvre. - Capable de communiquer efficacement par écrit à un public varié et large, de manière simple et concise. Comportemental : - Capable de travailler dans un environnement sous haute pression avec des délais aigus et fréquents, en gérant de nombreuses tâches simultanément ; - Excellentes capacités d'analyse et d'organisation ; - Exerce le plus haut niveau de responsabilité et est capable de traiter des questions confidentielles et politiquement sensibles de manière responsable et mature. - Travaille bien en équipe ; - Accueille favorablement les commentaires constructifs.

Le Mali est un pays enclavé situé en Afrique de l'Ouest avec une population de plus de 18 millions d'habitants (Banque mondiale, 2020) et l'un des indices de développement humain les plus bas au monde classé 184 sur 189 (Banque mondiale, 2020). Alors que la majorité de sa population vit en dessous du seuil de pauvreté et est confrontée à des défis de développement, le Mali est confronté depuis 2012 à une crise sociopolitique et sécuritaire aggravant les conditions de vie de ses populations. En conséquence, depuis 2013, la présence d'internationaux et d'organisations s'est accrue pour apporter à ce pays francophone un soutien allant de l'humanitaire aux actions de paix et de développement. Alors que les incidents de sécurité sont récurrents dans le Centre et le Nord du pays, de sérieux efforts sont déployés par les agences des Nations Unies et la MINUSMA au Mali pour assurer la sécurité et la protection de leur personnel dans le pays.

Added 9 months ago - Updated 7 months ago - Source: unv.org