Consultant national mobilisation sociale pour appuyer la riposte à l'épidémie de choléra (Maradi, Tahoua)

This opening expired 10 months ago.

WHO - World Health Organization

Open positions at WHO
Logo of WHO

Application deadline 10 months ago: Sunday 21 Nov 2021 at 22:59 UTC

Open application form

Contract

This is a No grade contract. More about No grade contracts.

TERMES DE REFERENCE CONSULTANT NATIONAL MOBILISATION SOCIALE POUR APPUYER LA RIPOSTE A L’EPIDEMIE DE CHOLERA AU NIGER

Fonction: Consultant mobilisation sociale Responsable Hiérarchique direct : Chef de sous bureau OMS Nombre :Deux (2) Type de contrat :Temporaire (SSA) Durée :03 mois Lieux d’affectations :Maradi, Tahoua Grade : NOA Titre : Consultant

CONTEXTE

L’étude de la dynamique du choléra au Niger révèle que toutes les épidémies démarrent toujours dans les districts sanitaires frontaliers, dans un contexte d’échanges transfrontaliers avec des épidémies déjà en cours dans les pays frontaliers (souvent, le Nigeria, le Tchad et le Mali). Récurrence des épidémies de choléra. Depuis 1970, le Niger a enregistré 13 épidémies avec au total 45 095 cas et 4 315 décès de choléra (soit 9.6% de létalité) ont été notifiés selon la DSRE. La dernière grande épidémie a eu lieu en 2018 où le pays a enregistré 3 822 cas dont 78 décès dans les régions de Maradi, Tahoua, Dosso et Zinder. Les principaux facteurs favorisants de l’épidémie sont le faible accès à l’eau potable, les inondations, la propagation transfrontalière, les comportements communautaires inadaptés. Les mauvaises conditions d’hygiène et insuffisance d’eau potable, l’existence de marchés situés non loin des frontières, la saison des pluies, inondations et activités autour des marres temporaires, les activités le long du fleuve Niger avec les mouvements de pécheurs et des commerçants, l’absence de structures adéquates de prise en charge dans les localités de redémarrage épidémique, les activités dans les lieux de regroupement comme les gares routières ont été identifiés comme les facteurs d’amplification de l’épidémie. Depuis décembre 2020, une épidémie de choléra évolue au Nigeria. En lien avec cette épidémie, le Niger a enregistré ses premiers cas en mars 2021. Le premier cas confirmé le 13 Mars 2021 dans le district sanitaire de Birni N’Konni. Dès lors et à la date du 26 octobre, au total 5452 cas et 157 décès ont été rapportées avec un taux de létalité de 3%. Par région, la situation se présente comme suit : Diffa a notifié 46 cas et 0 décès, Dosso a notifié 97 cas et 02 décès, Maradi a notifié 3025 cas et 49 décès, Niamey a notifié 112 cas et 12 décès, Tahoua a notifié 1265 cas et 64 décès, Tillabéri a notifié 308 cas et 10 décès et Zinder a notifié 599 cas et 20 décès. La tendance globale actuelle de l’épidémie est à la baisse depuis quelques semaines mais le risque national et régional demeure élevé. De nouvelles localités sont faiblement touchées. En réponse à cette épidémie, le pays, avec l’appui de l’OMS et des partenaires, met en œuvre une réponse multisectorielle sous la coordination générale du Ministère. L’OMS a élevé l’épidémie au grade 1 du cadre de la réponse d’urgence (Emergency response Framework). Le bureau régional de l’OMS a élaboré un plan sous régional d’appui aux pays touchés dont le Niger. Ce plan prévoit le renforcement des capacités techniques ainsi qu’une série d’actions à impact majeur pour un contrôle rapide de l’épidémie mais aussi pour le renforcement des mesures de préparations et l’engagement du pays dans une approche de long terme pour l’élimination du choléra. Dans ce cadre il est prévu un recrutement des experts locaux en mobilisation sociale pour apporter un appui technique dans les provinces sus-citées.

ACTIVITES

Sous la supervision générale de madame la Représentante de I'OMS et la supervision directe de l’Incident Manager en charge de l’épidémie de choléra, le consultant apportera son appui technique aux activités de préparation et de riposte du choléra, ensemble avec les autres partenaires impliqués sous le leadership du Ministère de la santé, de la population et des affaires sociales , pour mener à bien la mobilisation sociale et l’engagement des communautés en faveur de la prévention et du contrôle du choléra dans sa province de déploiement De façon spécifique : il sera responsable de : • Appuyer l’identification et l’analyse des déterminants sociaux interférant dans la prévention et le contrôle du choléra • Coordonner l’adaptation des messages clés au contexte local • Appuyer l’organisation des activités de plaidoyer à l’endroit des principaux décideurs administratifs et communautaires • Appuyer la coordination et l’organisation des activités de mobilisation sociale et de communication inter personnelle en faveur de la prévention et du contrôle du choléra • Donner un appui aux experts WasH, prévention et contrôle de l’infection pour la diffusion des messages clés sur les comportements attendus de la population • Appuyer l’établissement des partenariats avec différentes structures pour la diffusion des messages clés aux communautés • Participer à la supervision des acteurs impliqués dans la mobilisation sociale et l’engagement des communautés • Identifier les insuffisances de la mobilisation sociale / engagement des communautés et y apporter des actions correctrices • Réaliser toute autre tâche assignée par le supérieur hiérarchique

RESULTATS ATTENDUS

1. Développement et mise en œuvre d’un plan de communication par région 2. Implication d’au moins 10 structures communautaires dans la prévention et le contrôle du choléra 3. Au moins 20 plaidoyers à l’endroit des communautés pour l’observance des pratiques clés favorables à la prévention et au contrôle du choléra par région 4. Organisation d’au moins une causerie éducative de proximité dans 20 villages par région (cibler les localités à risque)

DUREE DE LA CONSULTATION

La durée de la consultation est de trois mois au total avec possibilité d’extension du contrat

ACCOMPAGNEMENT et SUIVI

En plus de la supervision par l’Incident Manager, le consultant devra travailler en étroite collaboration avec les autres experts déployés sur le terrain sous la direction du chargé du sous-bureau de l’OMS de la région de déploiement et du Team-lead épidémiologiste de l’OMS.

PROFIL DU CONSULTANT RECHERCHE

Les consultants doivent avoir les compétences et qualifications suivantes :

Qualification Etre titulaire d’un Master en communication, en sciences sociales, socio-anthropologie ou équivalent

Expériences :

Cinq ans (5) au moins d'expérience dans le domaine de la mobilisation sociale / engagement des communautés Capacité de travailler dans un environnement multiculturel Avoir une expérience dans la formation des agents de santé Connaissances du système de santé nigérien, Connaissance des techniques de gestion informatique Maîtrise de la langue française ; la connaissance de l’anglais serait un atout.

Added 10 months ago - Updated 10 months ago - Source: who.int