Consultant en appui au nouveau processus d’accès au financement pour la transformation du système en Guinée

This opening expired 6 months ago.

UNICEF - United Nations Children's Fund

Open positions at UNICEF
Logo of UNICEF

Application deadline 6 months ago: Sunday 29 May 2022 at 23:55 UTC

Open application form

Contract

This is a Consultancy contract. More about Consultancy contracts.

L'UNICEF travaille dans certains des endroits les plus difficiles du monde, pour atteindre les enfants les plus défavorisés. Pour leur sauver la vie. Pour défendre leurs droits. Pour les aider à réaliser leur potentiel. Dans 190 pays et territoires, nous travaillons pour chaque enfant, partout, chaque jour, pour construire un monde meilleur pour tous.

Et nous n'abandonnons jamais.

Pour chaque enfant, un défenseur des droits des enfants

Si vous êtes un professionnel engagé et créatif, qu'il vous tient à cœur d'apporter un changement durable dans la vie des enfants et que vous souhaitez nous rejoindre en tant que consultant en appui au nouveau processus d’accès au financement pour la transformation du système en Guinée, le bureau l'UNICEF pour la Guinée aimerait en savoir plus sur vous.

Comment faire la différence ?

Objectif général

Fournir un appui technique au Groupe Sectoriel et aux Ministères de l’Education afin d’identifier leurs capacités clés à renforcer pour accélérer la mise en œuvre du ProDEG, et pour mieux positionner la Guinée quant au nouveau processus GPE d’accès au financement pour la transformation du système

Objectifs spécifiques

  • Mener des consultations avec le Groupe Sectoriel de l’Education et les Ministères de l’Education pour identifier les défis critiques dans la transformation du système éducatif et les besoins en renforcement de capacité du système
  • Elaborer une requête de financement au GPE pour mobiliser les ressources nécessaires au renforcement du système, y compris, entre autres, l’accompagnement des ministères dans les processus de soumission au nouveau financement GPE pour la transformation du système éducatif (analyse des facteurs favorables, élaboration du pacte de partenariat, élaboration la requête finale ...)
  • Conduire un atelier avec les PTFs, les Ministères de l’Education et autres ministères pertinents (Budget, Finances, Décentralisation, etc) pour définir les grandes lignes de l’analyse des facteurs favorables et la sélection des résultats stratégiques
  • Utiliser les résultats des discussions pour élaborer une feuille de route pour que la Guinée puisse accéder au nouveau financement GPE de transformation du système.

En tant que défenseur des droits des enfants, vous aurez les devoirs/tâches suivants :

1- Contexte et justification

Depuis 2010, la Guinée a traversé une période très difficile, liée à la fois aux troubles sociaux qui ont accompagné la transition politique, mais aussi à l’épidémie Ébola et ensuite la pandémie à virus Corona (COVID-19). Les réformes macro-économiques mises en place à la sortie de la crise politique n’ont pas permis d’atteindre une croissance économique assez forte et suffisante pour provoquer un recul significatif de la pauvreté. Le PIB par habitant est passé de 5,632 millions de GNF en 2006 à seulement 6,761 millions de GNF en 2016, soit une augmentation moyenne annuelle de 1,2% en termes réels.

En matière de vulnérabilités, au-delà du faible niveau de développement du pays et des privations que cela engendre pour les populations (en particulier pour les moins de 5 ans), l’insécurité alimentaire et la fragilité du système de santé du pays en constituent des facteurs aggravants. Concernant les catastrophes naturelles, les inondations constituent la principale menace alors que sur les dangers d’origine humaine la principale menace est le risque de conflits. Ces éléments sont de nature à exacerber le risque d’instabilité socio-politique.

La stratégie globale de développement du pays est explicitée dans le PNDES qui s’appuie sur 4 piliers : (i) la promotion d’une bonne gouvernance au service du développement durable, (ii) la transformation économique durable et inclusive, (iii) le développement inclusif du capital humain ; et (iv) la gestion durable du capital naturel.

L’éducation et la formation sont un domaine du troisième pilier. L’objectif intermédiaire visé est d’améliorer l’accès, l’offre et la qualité de l’éducation et de la formation tout en les adaptant aux besoins de l’économie nationale. Il se décompose en trois résultats principaux : (i) l’accès des populations à une éducation préscolaire, primaire et secondaire de qualité est garanti ; (ii) l’accès des populations à un enseignement supérieur de qualité et adapté aux besoins de l’économie est assuré ; (ii) l’accès des populations à un enseignement technique et une formation professionnelle de qualité et adaptés aux besoins de l’économie s’est accru.

La population guinéenne est caractérisée par son extrême jeunesse, en 2020, 57% de la population avait moins de 15 ans, et une croissance rapide avec un taux d’accroissement annuel de 2.8%. Cela continuera à exercer une forte pression sur la demande pour le secteur de l’éducation et de la formation.

L’analyse des progrès éducatifs entre 2006 et 2019 est mitigée avec des progrès importants, mais jugés trop lents. Le Taux Bruts de Scolarisation (TBS) du primaire est passé de 91% à 101,7%, alors que sur la même période, celui du 1er cycle du secondaire n’a pas décollé et stagne autour de 48,4%, celui du secondaire 2 étant de 28%. L’achèvement du primaire reste faible : même si en 2016, le Taux Brut d’Admission (TBA) au CP1 était de 107,8%, l’analyse du RESEN, en 2018, indique que seulement 67% de ces élèves atteignent la dernière année du primaire. Les difficultés conjoncturelles, notamment la crise du virus Ebola, expliquent une partie de ces lenteurs, mais le système souffre aussi de déficits structurels et organisationnels marqués par les grèves récurrentes des enseignants, la violence en milieu scolaire et le déficit important des capacités.

C’est pourquoi, le Gouvernement de la République de Guinée a initié et adopté, en collaboration avec les partenaires techniques et financiers (PTF) de l’éducation et la formation, un plan sectoriel de l’Education et de la formation dénommé Programme Décennal de l’Éducation en Guinée (ProDEG) qui couvre les priorités du secteur sur la période 2020-2029.

Le ProDEG répond aussi aux engagements internationaux de la Guinée concernant l’Éducation et la Formation, notamment la poursuite des Objectifs de Développement Durable (ODD). Il est le produit d’un long processus participatif qui se traduit par des consultations des parties prenantes au sein du Groupe Sectoriel de l’Éducation (GSE), des structures centrales et déconcentrées, des ministères sectoriels partenaires (MEF, MB, MPDES, MFP, MATD, MASPFE). Ces partenaires ont joué un rôle important dans la préparation du programme, notamment lors de la validation des résultats clés des différentes étapes.

Le ProDEG est donc un cadre de référence pour l’ensemble des acteurs intervenant en appui au secteur. Les partenaires techniques et financiers (PTF), qui ont manifesté leur volonté de s’engager aux côtés Gouvernement, afin de faire du ProDEG le moteur de la transformation du secteur éducatif devant adresser la crise de l’apprentissage en Guinée.

En Mai 2022, le Gouvernement de la République de Guinée a confirmé au GPE (Global Partnership for Education) sa décision d’accepter l’offre faite au pays de faire partie des pays éligibles pour accéder au nouveau financement pour la transformation du système. Dans sa lettre au GPE, la Guinée s’est proposée de démarrer ce processus en Juillet 2022.

Les partenaires techniques et financiers et les trois ministères en charge du secteur éducatif en Guinée se sont engagés à soutenir cette décision du gouvernement, mais reconnaissent qu’un renforcement de capacité sera requis pour mieux accompagner les différentes étapes de soumission des documents requis par le GPE, tout en accélérant le taux et la qualité de mise en œuvre du ProDEG.

2****- Activités

Le consultant est responsable de la fourniture des produits attendus ci-dessous dans le temps requis.

Il devra notamment établir toute relation fonctionnelle avec les personnes et/ou administrations/agences tierce susceptibles de contribuer à l’atteinte des objectifs de la consultation.

Le travail de documentation, recherche d’informations, d’analyse, de rédaction et de présentation des résultats de la consultation seront sous la responsabilité exclusive du consultant. Il devra déposer les livrables avec copie électronique, aux dates mentionnées dans le contrat.

Le Ministère de l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’Alphabétisation (MEPU-A) facilitera avec l’appui de l’UUNICEF et les autres partenaires techniques et financiers impliqués dans l’exercice, les regroupements en l’occurrence les ateliers et consultations ainsi que la communication avec le secrétariat du PME.

Le consultant est redevable pour les livrables suivants :

- La requête à soumettre au GPE pour financer le renforcement des capacités du système éducatif (composante 3, financement de la transformation du système).

- Le rapport de l’atelier de l’analyse des facteurs favorables à la transformation du système.

- la feuille de route pour la soumission de la Guinée a la nouvelle allocation du GPE

3- Méthodologie

Cette consultance de deux mois est exécutée en présentielle à Conakry, car elle requière un échange fréquent avec les PTFs et le comité interministériel. Le consultant aura aussi à communiquer avec le bureau régional de l’UNICEF et le Secrétariat du GPE afin que les livrables répondent aux besoins de la Guinée, toute en respectant la méthodologie développée par le GPE.

Les grandes lignes de la méthodologie de travail se déclineront comme suit :

  • Se familiariser avec les documents de politiques, stratégies, suivi/revue nationales de l’éducation pour afin d’alimenter les différentes composantes de cette consultation.
  • Travail concerté avec des équipes techniques du Groupe Sectoriel de l’Education et du Comité de Coordination du Fonds Commun de l’Education (FCE/BAS).
  • Prise en compte du feed- back des acteurs locaux en éducation.
  • Validation par le chef de file des PTFs et par l’agence de supervision.

La consultation est conçue pour être menée par un expert qui des compétences avérées dans les processus GPE, et soumission de requêtes de financement y afférent.

4. Livrable attendus :

  • Requête de financement GPE pour le renforcement des capacités du système éducatif. TDRS finalises et Valide 30 Juin 2022
  • Rapport de l’atelier de l’analyse des facteurs favorables à la transformation du système et sélection des résultats stratégiques. 29 Juillet 2022
  • Feuille de route pour la soumission de la Guinée à la nouvelle allocation du GPE. 29 juillet 2022

5. Durée de la consultation

La durée de la consultation est de 60 jours ouvrables à compter de la date de signature du contrat.

6. Lieu d’affectation

Conakry

7- Conditions de travail

Le/la consultant(e) utilisera son propre ordinateur. Durant la période du contrat, le/la consultant(e) sera assujetti/e aux dispositions en vigueur à l’UNICEF relatives à la sécurité, au respect des règles, normes et procédures régissant le personnel des Nations Unies et de l’UNICEF en particulier.

Le consultant proposera son offre technique et également son offre financière toute incluse (honoraire et autres dépenses si applicables : indemnité de subsistance, frais de communication, voyage international …)

Les éventuels frais de mission sur terrain en Guinee , le cas échéant, seront payés à part.

Pour vous qualifier en tant que champion pour chaque enfant que vous aurez au minimum:

Qualification académique

  • Etre titulaire d’un diplôme universitaire de niveau avancé en sciences sociales, développement international, sciences de l’education ou autre domaine pertinent

Expérience professionnelle

  • Minimum de 8 ans d'expérience professionnelle pertinente dans le domaine du développement international, de l’éducation.
  • Une expérience de travail avec des partenaires gouvernementaux nationaux/régionaux impliqués dans l’accès au financement pour la transformation du système educatif
  • Une expérience solide dans les processus du Partenariat Mondial pour l’Education est un atout
  • Très bonnes compétences en communication écrite et orale
  • Excellente compréhension des concepts, cadres normatifs et autres outils du système educatif, ainsi que de leur application en Afrique de l’Ouest.
  • Connaissance des questions humanitaires régionales, concernant spécifiquement les enfants et les femmes, et de la position et des approches actuelles des Nations Unies et de l'UNICEF en particulier.
  • Excellente maîtrise du français et de l'anglais souhaitée

Pour chaque enfant, vous démontrez :

Les valeurs de l'UNICEF que sont l'attention, le respect, l'intégrité, la confiance et la redevabilité.

Consultez notre cadre de compétences ici

Soumission de candidature

Les candidats intéressés sont priés de postuler uniquement en ligne et y joindre en fichiers attachés :

  • Une proposition technique
  • Une offre financière forfaitaire tout inclus (y compris les frais divers tels que la communication internet et téléphonique, frais de transport et indemnité de subsistance durant la mission à Conakry si le consultant ne réside pas dans cette ville et lors des travaux sur le terrain)
  • Un CV indiquant les qualifications nécessaires et toute expérience pertinente ;
  • Copie du diplôme le plus élevé ;
  • Copie du passeport ou de la pièce d'identité nationale.

Tout dossier incomplet ou soumis en ligne après la date butoir ne sera pas considéré.

Seuls les candidats présélectionnés seront contactés et recevront une réponse officielle à leur demande de candidature.

Tous nos avis de vacances sont également disponibles sur le site https://jobs.unicef.org/en-us/listing/

L'UNICEF s'engage à promouvoir la diversité et l'inclusion au sein de son personnel et encourage tous les candidats, quels que soient leur sexe, leur nationalité, leur religion et leur origine ethnique, y compris les personnes vivant avec un handicap, à postuler pour faire partie de l'organisation.

L'UNICEF applique une politique de tolérance zéro à l'égard des comportements incompatibles avec les buts et objectifs des Nations Unies et de l'UNICEF, notamment l'exploitation et les abus sexuels, le harcèlement sexuel, l'abus d'autorité et la discrimination. L'UNICEF adhère également à des principes stricts de protection de l'enfance. Tous les candidats sélectionnés devront adhérer à ces normes et principes et seront donc soumis à une vérification rigoureuse de leurs références et de leurs antécédents. La vérification des antécédents comprendra la vérification des titres universitaires et des antécédents professionnels. Les candidats sélectionnés peuvent être amenés à fournir des informations supplémentaires afin de procéder à une vérification des antécédents.

Remarques :

Seuls les candidats présélectionnés seront contactés et passeront à l'étape suivante du processus de sélection.

Les personnes engagées dans le cadre d'un contrat de consultant ou d'un contrat individuel ne seront pas considérées comme des "membres du personnel" au sens du Statut et du Règlement du personnel des Nations Unies et des politiques et procédures de l'UNICEF, et n'auront pas droit aux avantages qui y sont prévus (tels que les droits à congé et la couverture d'assurance médicale). Leurs conditions de service seront régies par leur contrat et les Conditions générales des contrats de services des consultants et des contractants individuels. Les consultants et les contractants individuels sont responsables de la détermination de leurs obligations fiscales et du paiement de tout impôt et/ou taxe, conformément aux lois locales ou autres lois applicables.

Le candidat sélectionné est seul responsable de la validité du visa (le cas échéant) et de l'assurance maladie nécessaires à l'exécution des tâches prévues par le contrat, et ce pour toute la durée du contrat. Le candidat peut également être soumis à des exigences en matière d'inoculation (vaccination), notamment contre le SRAS-CoV-2 (Covid).

Added 6 months ago - Updated 6 months ago - Source: unicef.org